Mode d’emploi du cours d’ESH – 1ère année

QU’EST-CE QUE L’ESH ?

L’enseignement d’économie, sociologie et histoire vise à apporter aux étudiants les instruments d’analyse et de compréhension du monde contemporain. Pour cela, il associe trois approches complémentaires : la science économique, l’histoire économique et sociale et la sociologie.

Dans la continuité des programmes du cycle terminal de la série économique et sociale, cet enseignement a pour ambition de développer les compétences de synthèse, d’analyse et d’argumentation des étudiants. Ils devront maîtriser les principaux concepts, mécanismes et modèles de l’analyse économique (en articulation avec le cours d’économie approfondie), savoir mobiliser et mettre en perspective de façon pertinente les principaux phénomènes économiques et sociaux depuis le début du XIXe siècle et maîtriser les éléments de base, les méthodes et démarches de la sociologie, plus particulièrement celle des organisations et des institutions.

L’étude des analyses théoriques et des fondements méthodologiques de l’économie et de la sociologie ne doit pas faire perdre de vue la dimension historique. Il s’agira, dans une perspective dynamique, d’expliquer les faits économiques et sociaux par l’analyse ou d’éclairer l’analyse par les faits.

Le programme est structuré en quatre modules semestriels dont le premier a pour objectif de faciliter la transition entre l’enseignement secondaire et l’enseignement supérieur, en favorisant l’adaptation des étudiants à ce nouvel enseignement.

Le premier module présente les bases et les méthodes essentielles de l’économie et de la sociologie, puis introduit une dimension historique. Le deuxième module traite de la croissance et du développement depuis le début du XIXe siècle. Le troisième module est consacré à l’étude du phénomène complexe de la mondialisation.

Pour accéder plus précisément au contenu du programme d’économie, sociologie et histoire du monde contemporain (ESH), veuillez cliquer sur le lien suivant : programmes ESH ECE 2013

UN ENSEIGNEMENT CENTRAL EN CPGE

Le cours de l’année comportera trois parties différentes : une partie, la plus importante, porte sur l’enseignement d’ESH à raison de 6h par semaine ; une autre, moins importante, sur l’enseignement d’EA à raison de 2h par semaine ; enfin, une partie méthodologique à raison d’1h toutes les 3 semaines. Vous aurez donc 8h d’ESH et EA par semaine plus 1h toutes les 3 semaines.

Ces différents enseignements doivent vous préparer à l’exercice de dissertation que vous aurez à réaliser lors des concours de Business School / Ecole de Management en deuxième année. Il s’agit d’une dissertation de 4h dont le sujet porte sur un ou plusieurs des thèmes abordés au cours des deux années. Le sujet peut être à dominante économique (histoire économique) ou sociologique. Dans certains cas, vous pouvez choisir entre deux sujets (Ecricome), dans d’autres cas, il n’y a qu’un seul sujet de proposer (ESCP, ESSEC, HEC).

L’épreuve d’ESH est assez périlleuse car on évalue votre maîtrise des deux années du programme, très dense, sur une dissertation pour chaque concours. L’exercice est d’autant plus délicat que le coefficient de cette épreuve est souvent le plus élevé avec les mathématiques et que la méthode de la dissertation nécessite beaucoup d’entrainements et de temps pour être maîtrisée.

LES DIFFÉRENTES ÉVALUATIONS

Vous l’avez compris, la réussite à l’épreuve d’ESH aux concours suppose de nombreux entrainements et évaluations. Vous aurez plusieurs types d’exercice tout au long de l’année pour progresser :

  • Des devoirs sur table (DST) de 4h où vous aurez une épreuve type de concours à réaliser. Vous aurez une dissertation avec un sujet et, plus rarement, le choix entre deux sujets. Vous en aurez au moins 7 dans l’année, dont deux en concours blancs ;
  • Des contrôles de connaissances (CC) qui auront objectif d’évaluer votre apprentissage du cours. Ils seront courts et ciblés sur les dernières notions abordées en classe. Il y en aura un par semaine ;
  • Les khôlles. Elles font la spécificité des CPGE puisqu’il s’agit d’une évaluation orale. Vous aurez un sujet à préparer pendant 20 minutes puis vous passerez devant un « khôlleur » (un enseignant de l’établissement ou extérieur) pendant à nouveau 20 minutes avec 10 minutes d’exposé, puis 10 minutes de questions/retours sur votre prestation. Les khôlles durent donc 40 minutes. Vous en aurez en ESH en moyenne une toutes les deux semaines. Le format des khôlles évoluera tout au long de l’année pour perfectionner votre formation. Nous commencerons par des formats d’un niveau plutôt accessible en début d’année pour terminer par des formats plus complexes qui vous prépareront du mieux possible aux concours.

LE MATÉRIEL

Vous aurez la possibilité de prendre des notes sur un polycopié qui vous sera distribué en début de chapitre ou à l’ordinateur à partir de la version numérique du polycopié.

Chaque polycopié comporte en moyenne 35 à 40 pages. Sachant qu’il y aura environ 25 chapitres dans l’année, vous aurez au final entre 875 et 1000 pages de cours.

Je vous invite à privilégier la prise de notes sur ordinateurs, non seulement pour des raisons économiques et écologiques, mais surtout pour vous faciliter la tâche. Vous ne pourrez pas réviser ces 1000 pages en seconde année pour préparer les concours. En conséquence, vous devrez faire des fiches de révision du cours (je vous guiderai pour les faire). Or, il est bien plus facile de travailler à partir de la version numérique du polycopié pour réaliser ces fiches plutôt qu’avoir à tout réécrire à la main. D’autant que si vous souhaitez modifier plus tard ces fiches, à nouveau il sera bien plus aisé de le faire à l’ordinateur.

Si vous utilisez un ordinateur, prévoyez une batterie suffisamment conséquente pour qu’elle dure tout au long du cours. Il n’y a pas assez de prises électriques pour que chacun recharge son ordinateur. Le rechargement ne peut avoir lieu qu’à la marge.

Outre le cours, vous pouvez acheter, si vous le souhaitez, quelques ouvrages pour mieux comprendre le cours. Sachez toutefois que le contenu du cours est suffisamment pour réussir tous les concours (des plus petites écoles jusqu’à HEC) et que, par ailleurs, vous aurez à votre disposition dans l’établissement un ensemble très complet de manuels et ouvrages qui vous aideront à préparer le cours (vous ne pourrez pas les emprunter en revanche).

Lorsque vous achetez et/ou consultez des ouvrages, il est recommandé de toujours commencer par les plus généralistes puis d’aller, à la manière d’un entonnoir, vers des ouvrages de plus en plus précis.

Ouvrages généralistes :

  • Il y a tout d’abord les manuels d’ESH qui reprennent les programmes de 1ere et 2ème années :
    • Corpron Pierre-André (dir), Economie, Sociologie et Histoire du Monde Contemporain, Bréal, 2017.
    • Fenet Catherine, Waquet Isabelle (dir), Economie, Sociologie et Histoire du Monde Contemporain, Dunod, 2016.
    • Echaudemaison Claude-Danielle (dir), Economie, Sociologie et Histoire du Monde Contemporain, Nathan, 2017.
    • Beitone Alain (dir), Economie, Sociologie et Histoire du Monde Contemporain, Armand Colin, 2016.
  • Des ouvrages généralistes en économie :
    • Combe Emmanuel, Précis d’économie, Puf, 2017.
    • Combemale Pascal, Les grandes questions économiques et sociales, La Découverte, 2013.
    • Parienty Arnaud, Précis d’économie, La Découverte, 2017.
    • Jacoud Gilles, Les grands auteurs de l’économie, 1998.
    • Boncoeur Philippe, Thouément Hervé, Une histoire des idées économiques (tomes 1 et 2), Armand Colin, 2017.
    • Montoussé Marc (dir), 100 fiches pour comprendre les sciences économiques, Bréal, 2013.
    • Montoussé Marc (dir), 100 fiches de microéconomie et macroéconomie, Bréal, 2013.
    • Montoussé Marc (dir), 50 fiches pour comprendre les débats économiques actuels, Bréal, 2013.
    • Buisson-Fenet Emmanuel, Navarro Marion, La microéconomie en pratique, Armand Colin, 2015
  • Des ouvrages généralistes en sociologie :
    • Riutort Philippe, Précis de sociologie, Puf, 2017.
    • Etienne Jean, Mendras Henri, Les grands auteurs de la sociologie, Hatier, 1993.
    • Montoussé Marc (dir), 100 fiches pour comprendre la sociologie, Bréal, 2015.
    • Delas Jean-Pierre, Milly Bruno, Histoire des pensées sociologiques, Armand Colin, 2015.
    • Lallement Michel, Histoire des idées sociologiques (tomes 1et 2), Armand Collin, 2017.
  • Des ouvrages généralistes en histoire économique :
    • Montoussé Marc (dir), 100 fiches pour comprendre l’histoire économique contemporaine, Bréal, 2017.
    • Blancheton Bertrand, Histoires des faits économiques, Dunod, 2017.
    • Brasseul Jacques, Petite histoire des faits économiques, Armand Colin, 2016.
    • Barou Vincent (dir), Histoire des faits économiques, Bréal, 2016.
    • Gilles Philippe, Histoire des cycles et des crises, Armand Colin, 2009.
  • Des ouvrages plus spécifiques en économie, sociologie ou histoire :
    • Je vous invite à regarder la bibliographie qui sera précisée en début de chaque chapitre.
    • La collection « Repères » chez l’éditeur La Découverte : elle propose sous un format de poche (moins de 128 pages), des synthèses rigoureuses sur le plan scientifique, qui restent accessibles, rédigées par des chercheurs et des spécialistes reconnus en économie, sociologie, science politique et droit, histoire, gestion, culture-communication, philosophie politique.
    • La collection « Thèmes et débats » chez l’éditeur Bréal. Les synthèses, le plus souvent réalisées par des enseignants en classe préparatoire, repose sur un format court (environ 130 pages) et font le point sur une question particulière (la monnaie…). Si ces synthèses sont moins précises que celles de la collection « repères », elle présente l’avantage d’être bien plus accessible (niveau suffisant pour la CPGE) et surtout problématisée car chaque chapitre correspond à une question.
%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close