ECE 1 ODG – CULTURE GENERALE – LETTRES ET ARTS BIBLIOGRAPHIE/ PREMIERES INDICATIONS

  • Profitez des vacances pour lire plus assidûment des journaux d’information (Le Monde diplomatique, Le Courrier international, etc.) et des revues plus spécialisées culturelles et artistiques (Sciences humaines, Philo magazine, Magazine littéraire, Beaux Arts magazine, plus généraliste, Art press, plus specialisé, Les Cahiers du cinéma, Positif)

 

A- Pour les épreuves écrites des Ecoles de commerce, les trois épreuves de Culture générale sont :

1- la contraction de texte type HEC (4h, texte d’environ 4000 mots, c’est-à-dire 4-5 pages, à réduire en environ 400 mots)

2- le résumé type Ecricome (3h, texte d’environ 2000 mots, c’est-à-dire 2-3 pages, à réduire à environ 250 mots)

3- la synthèse de documents type ESCP (4h, 3 ou 4 textes à confronter sans exprimer aucune opinion personnelle en environ 300 mots)

  • Vous pouvez consulter des annales de sujet, pour vous faire une idée, mais il est préférable de commencer à s’entraîner sur des formats courts.

Par exemple, quand vous lisez un article, vous pouvez vous entraîner à le résumer rapidement (essayez d’abord de résumer chaque paragraphe en une phrase maximum. Puis essayez de résumer chaque article en trois phrases maximum, etc.)

 

  • ATTENTION : La correction de la langue (vocabulaire, grammaire, syntaxe) est essentielle pour les concours et fortement pénalisée : entre 1 et 4 points de pénalités sont systématiquement comptés au-delà de 3 fautes.

D’expérience, les étudiants de 1ère année de CPGE ne s’attendent absolument pas à cela après avoir mis de côté la correction des fautes dans le secondaire. Cela veut dire qu’une grande majorité perd 2 à 3 points de langue, avant même les éventuelles pénalités liées au compte des mots, puis à la compréhension et reformulation du texte.

C’est donc le point à travailler absolument en priorité : entraînez-vous dès maintenant à identifier et à corriger systématiquement les fautes que vous faites le plus souvent (é/er, s/t, accords au pluriel, au féminin, conjugaison des verbes, tous/tout, etc.). Tout ce qui vous a été dit à la réunion de rentrée pour les langues vivantes étrangères est encore plus valable pour le français.

– Si vous n’en avez pas à la maison, achetez-vous une grammaire de poche à consulter régulièrement. Choisissez-en une dont la présentation vous plaît et dans laquelle vous vous repérez facilement.

(http://www.livredepoche.com/grammaire-du-francais-delphine-denis-anne-sancier-chateau-9782253160052

– Un Bescherelle pour les conjugaisons (voir aussi http://bescherelle.com/)

– Je vous conseille fortement de faire quelques dictées (auto-corrigées ou dictées par quelqu’un, voir le lien qui suit qui vous propose plusieurs sites) pour vérifier ce qu’il vous faut travailler. C’est ce qu’on a été obligé de faire en Licence 1 à l’Université il y a quelques années devant les problèmes de langues des étudiants.

http://cursus.edu/institutions-formations-ressources/formation/15475/dictees-audio-ligne-devenez-des-francais/#.WV34IIVFvZs

Nous ferons une dictée notée à la rentrée pour évaluer votre niveau. Toute l’année, vous devrez remplir un répertoire avec des mots de vocabulaire et vous faire des fiches de grammaire sur les fautes récurrentes.

 

B- Le programme officiel de culture générale en première année comporte neuf points :

  • L’héritage de la pensée grecque et latine.
  • Les apports du judaïsme, du christianisme et de l’Islam à la pensée occidentale.
  • L’essor technologique, l’idée de progrès.
  • La société, le droit et l’Etat modernes.
  • Les figures du moi et la question du sujet depuis la Renaissance.
  • L’esprit des Lumières et leur destin.
  • Quelques grands courants artistiques et esthétiques depuis la Renaissance.
  • Les principaux courants idéologiques contemporains.
  • Ce programme est aussi vaste que la construction de la civilisation humaine de l’Antiquité à nos jours qu’il interroge. Mais il n’est évidemment pas à prendre comme une suite de thèmes à étudier de manière systématique, il s’agit d’une invitation à s’interroger les fondements de notre culture dans une perspective à la fois historique et critique.

L’énoncé de ce programme incite à mettre l’accent sur ce qu’apporte l’héritage du passé pour comprendre le monde dans lequel nous vivons, la place de l’homme au sein de ce monde, et les rôles joués par la littérature et de l’art.

 

Nous aborderons ces différents points à travers trois grands cours principaux :

I- Les mythes grecs : mythologie grecque et textes fondateurs, aspects sociologiques et anthropologiques du mythe, initiation à la mythocritique (mythologie et littérature)

II- Bible et littérature : renforcement de la culture biblique de base autour des notions d’interdit et de transgression (la Genèse, Abel et Caïn, Babel) ; précisions historiques et réflexions autour de la notion de livre, de texte, d’écriture ; les trois monothéismes, la Bible, le Coran et les différenciations entre les religions ; exemples de réécritures littéraires d’épisodes bibliques importants.

III-Littérature, science et modernité : héritage des Lumières et du romantisme, du mythe de Prométhée au mythe de Frankenstein ; littérature et science, enjeux éthiques et esthétiques ; fiction et technique, avatars contemporains.

BIBLIOGRAPHIE ESTIVALE

Sur les mythes grecs

* Les ouvrages précédés d’un astérisque sont à lire en priorité.

Les textes d’Homère, Sophocle et Racine feront l’objet d’un questionnaire de lecture à la rentrée

  • Ouvrages littéraires

*Homère, L’Illiade (au moins chant I à V)

L’Odyssée, si possible traduction de Philippe Jaccottet, (au moins chant I à V)

*Sophocle, Œdipe roi

*Jean Racine Phèdre

Pour ouvrir : Sophocle, Œdipe à Colonne ; Anouilh, Antigone ; Fénelon, Les Aventures de Télémaque ; Virgile, L’Enéide

  • Ouvrages critiques

*Jean-Pierre Vernant, Les origines de la pensée grecque (PUF, Quadrige) ;

Les Grecs croyaient-ils à leurs mythes ?

*Robert Graves, Les mythes grecs, Paris, Fayard, 2002

Mircea Eliade, Aspects du mythe (Folio essais)

René Girard, La violence et le sacré, Les origines de la culture (Fayard, Pluriel)

Paul Valéry, Regards sur le monde actuel (Folio essais)

Roland Barthes, Sur Racine

A consulter (disponible à la bibliothèque du lycée) :

Pierre Grimal, Dictionnaire de la mythologie grecque, PUF

Lire au moins une œuvre parmi les grandes œuvres suivantes pour réfléchir sur la condition humaine et la modernité :

*Shakespeare, Hamlet ou Richard III ; Madame de La Fayette, La Princesse de Clèves ; *Molière, Le Misanthrope ; Cervantès, Don Quichotte ; Tolstoï, Guerre et paix ; Dostoïevski, L’Idiot ; *Diderot, Jacques le fataliste ; Laclos, Les Liaisons dangereuses ; Hugo, L’Homme qui rit ; *Balzac, Le Père Goriot ou Splendeurs et misères des courtisanes ; Stendhal, Le Rouge et le noir ; *Flaubert, L’Education sentimentale ; Melville, Moby Dick ; Céline, Voyage au bout de la nuit ; Marguerite Duras, Un barrage contre le pacifique ; Quenaud, Zazie dans le métro

SITOGRAPHIE                                                                                                                           

  • Sites generaux

à Site de l’Académie française (pour les questions de langue)

à Projet voltaire : un excellent site à utiliser tout le temps pour vérifier le bon usage et s’entraîner. Allez-y pour vous entraîner avant la rentrée !

à Site de la BNF (voir les dossiers et expositions en ligne)

  • Revues en ligne proposant des analyses / critiques de films :            

Ciné-club de Caen : http://www.cineclubdecaen.com

Cadrage : http://www.cadrage.net

Objectif cinéma : http://www.objectif-cinema.com

FILMOGRAPHIE

  • Sur Bible, littérature et cinéma

Pier Paolo Pasolini, L’Evangile selon Saint-Mathieu, Œdipe-roi, Les Mille et une nuits

Monthy Python, La vie de Brian

Martin Scorcese, La Dernière tentation du Christ

  • Sur les mythes de Prométhée et de Frankenstein

Fritz Lang, Metropolis, M. le Maudit

James Whale, Frankenstein

Kenneth Branagh, Frankenstein

  • Films divers

Alfred Hitchcock : Vertigo, La Mort aux trousses, Chambre avec vue

Tim Burton, L’Etrange Noël de Monsieur Jack

Charlie Chaplin, Les temps modernes, Le Dictateur

Dziga Vertov, L’Homme à la caméra

Chris Marker, Le Tombeau d’Alexandre, La Jetée

Vincente Minelli, Un Américain à Paris

Orson Welles, Citizen Kane, Le Procès, La soif du mal, La dame de Shanghaï

Luchino Visconti, Le Guépard

François Truffaut, Les 400 coups, L’Enfant sauvage

Jean-Luc Godard, A bout de souffle, Le Mépris, Pierrot le fou

Michelangelo Antonioni : L’Avventura, Blow up

Stanley Kubrick, 2001 Odyssée de l’espace, Shining, Barry Lyndon